• Description

 

Au cours des recherches qui nous font remonter le temps, nous remarquons, sur les registres d’état civil comme sur des tables de recensement, des métiers particuliers que nous retrouvons de nos jours sous la dénomination de métiers d’art (luthier, marqueteur, forgeron, taillandier, vannier….). Cependant, nos recherches nous amènent très souvent à des métiers qui ont totalement disparu (scieur de long, charbonnier, basse-courière, etc.…), des métiers repris par certains passionnés (charron…) ou des professions qui ont changé d'appellation comme : gastenier, qui n’est rien d’autre qu’un fabricant de gâteaux au 17e siècle, oyer appelé de nos jours cuisinier, matrone aujourd’hui appelée sage-femme. Certaines professions portent des dénominations différentes suivant la région, la plus commune étant brassier, manouvrier, journalier.

Pour aller plus loin, certaines professions sont à l’origine du patronyme de la famille. Les professions qu’exerçaient vos aïeuls sont fondamentales car elles apportent un enrichissement aux recherches et permettent également de situer l’évolution sociale des familles, l’acquisition de biens. Ce dernier point est important et ne doit pas être négligé.